L’Observatoire

Cette présence dans des conférences de presse officielles a pour but de montrer que la radio existe en les affichant sur le terrain institutionnel. Des rendez-vous institutionnels où étaient justement présents les présidents des collectivités locales qui financent la radio. Aucun de ces enjeux d’auto-promotion de la radio par ses stagiaires ne leur a été exposé. Comment prétendre former des jeunes journalistes avec le necessaire esprit critique, qi on en fait, à leur insu, des instruments d’opérations promotionnelles ? Les stagiaires ont aussi participé à une opération évènementielle de la Ville, soirée d’accueil des étudiants étrangers organisée tous les ans par le service de communication municipal pour vanter les mérites de la cité et les services offerts aux étudiants venus d’ailleurs.

Instinct de propriétaire

logoMalgré les résistances des journalistes les chargés de les encadrer, les étudiants ont été poussés à la productivité, et parfois, quand le productivisme ne donnait pas les résultats souhaités par la directrice d’antenne. Une scène qui aura de lourdes conséquences au sein du groupe d’étudiants abasourdis. Face à ces insuffisances, la directrice préfère agir en autocrate, en instaurant un régime de pression sans discussion aux étudiants et à l’équipe de cinq autres permanents. La coopération n’est pas à l’ordre du jour. Lors de l’inauguration comme dans les médias, elle parle du projet à la première personne, met éventuellement en avant des étudiants pour expliquer le bien fondé de l’initiative, mais n’évoque jamais l’équipe.

Se sentant investie d’un pouvoir sans le moindre partage, se disant opposée à toute digression sur ce qu’elle affirme régulièrement comme « sa » radio, « son » projet, « sa » ligne éditoriale, elle ne supporte aucune objection de ceux qui ne sont pas des collaborateurs mais des inférieurs hiérarchiques. La moindre initiative est rejetée si elle ne vient pas d’elle. L’équipe opérationnelle s’est donc restreinte quant à l’apport d’idées au quotidien ou à moyen terme, puisqu’il n’était pas question de profiter des expériences et savoir faire de chacun.